I Culori d'Umani Associu pè una Fundazione di Corsica  
 

Brassaï

I Culori d'Umani  

Brassaï, pseudonyme de Gyula Halász (1899-1984), est un photographe parisien d'origine hongroise. Il fut aussi dessinateur, sculpteur et écrivain.

Jeune homme, il étudie la peinture et la sculpture à l'école des Beaux-Arts de Budapest. En 1920 il se rend à Berlin où il travaillera en tant que journaliste, tout en suivant les cours de l'académie des Beaux-Arts Berlin-Charlottenburg. Halász déménage en 1924 pour Paris, où il passera tout le reste de sa vie. Installé à Montparnasse, au cœur du Paris artistique des années 1920, il se lie à Henry Miller, Léon-Paul Fargue, et au poète Jacques Prévert.

En utilisant son lieu de naissance, Gyula Halász se forge dès 1923 le pseudonyme de Brassaï qui signifie « de Brassó ». C'est sous ce nom qu'il s'impose comme celui qui a su capturer l'essence de la ville dans ses clichés, publiant un premier recueil en 1932 intitulé « Paris de nuit ».

En dehors de ses photos du Paris interlope et sombre, Brassaï s'est aussi intéressé à la haute société, aux intellectuels, à la danse et à l'opéra. Il photographia nombre d'entre ses contemporains, tels Salvador Dalí, Pablo Picasso, Henri Matisse, Alberto Giacometti et certains des écrivains majeurs de l'époque : Jean Genet, Henri Michaux. Une de ses photographies de la série des Graffiti sera utilisée en couverture du recueil de Jacques Prévert Paroles en 1946.

Ses photographies offrirent à Brassaï une célébrité internationale. En 1956, son film « Tant qu'il y aura des bêtes » gagne un prix à Cannes, puis en 1974 il est élevé au rang de Chevalier des Arts et des Lettres, avant de recevoir la Légion d'honneur en 1976. Il gagne son premier « Grand Prix national de la Photographie » deux ans plus tard, à Paris.

En plus de ses œuvres photographiques, Brassaï écrivit 17 livres et de nombreux articles, dont en particulier Histoire de Marie, publié avec une introduction de Henry Miller.

Considéré comme l'un des plus grands photographes du XXe siècle, Brassaï s'éteint le 8 juillet 1984 à Èze, Alpes-maritimes et fut enterré au Cimetière du Montparnasse, à Paris.

En l'an 2000, une grande rétrospective de 450 de ses œuvres fut présentée, grâce au concours de sa veuve Gilberte, au Centre Georges-Pompidou.

Source wikipedia.org


Retour | Voir l'oeuvre

 

   
   

 

 

Accueil | Actualités | Présentation | Les artistes | Citoyens du monde | Diaporama | Expositions | Vidéos | Presse
L'AFC | La Fondation UMANI | Partenaires | Contacts | Livre d'or | Liens | Vente aux enchères

                                                                                                                                                                                      Webmaster © wsylvie